Jour Neuf

Chers amoureux de la montagne !

Je ne pouvais pas publier durant trois jours, car j’étais assez épuisé  (…) et nous avons eu un gros problème, en garant notre voiture à Täsch, deux des pneus ont été lacérés… probablement par un idiot qui n’aimait pas nos plaques d’immatriculation françaises.

Quoi qu’il en soit, ce n’était pas prévu et cela m’a pris deux jours pour résoudre cette affaire, puisque le garage n’avait pas les pneus et nous ont arnaqué également (pour le double du prix habituel). Pas vraiment bon pour leur karma.

En revanche, la bonne chose est que le Golf Club Matterhorn (à Täsch) nous a offert trois green-fees (valeur 80 CHF), que nous allons tirer sans doute au hasard entre les donateurs dans les deux prochaines semaines !

Le Golf Club Matterhorn est un beau parcours 9 trous près de Zermatt à 1450 m d’altitude. Vous pouvez profiter de la nature et jouer au golf dans une ambiance merveilleuse au milieu des Alpes. Après votre parcours de golf, vous pourrez boire un verre ou prendre un bon repas sur la terrasse du club-house.

Si vous n’avez pas encore fait un don, vous pourriez faire s’il vous plaît faire une petite contribution pour la recherche médicale dans le domaine du cancer du cerveau, encore pour l’instant une maladie orpheline incurable.

*

Au Jour Neuf, j’ai quitté Zermatt à 16:00 pour Trift, où je suis arrivé à 21:00, pour dormir dans le très sympathique « hôtel du Trift ».  La suivante (et dernière) journée, je devais essayer de monter au Mettelhorn.

Donc, ce jeudi, j’ai fait près de 16 kilomètres en 5 heures. J’ai eu la compagnie de Théo pour la première heure, et il a survécu à notre « course commando » de Zermatt à Chalbermatten (2105 m.). Bravo à lui. Puis je suis allé au-dessus de Höhbalmen (2665 m.) et enfin descendu à Trift (2337 m.).

Permettez-moi de dire quelques mots sur cet « hôtel » (qui est maintenant devenu un nouveau sponsor) et où une fantastique expérience vous attend.

L’Hôtel du Trift a été construit en 1900, afin que leurs clients puissent gravir plusieurs sommets (Zinalrothorn, Obergabbelhorn,…) et a eu un grand succès. En 1949, un autre refuge a été construit plus haut et l’hôtel a perdu une partie de sa clientèle. Dans les années 60/70, il a même fermé. Puis en 1982, elle a été rouverte, et, par l’entremise d’Hugo et Fabienne Biner (descendante du fondateur Aufdenblatten) il est habité maintenant avec de beaucoup de dévouement, d’amour et de simplicité.

L’hôtel est ouvert trois mois par an, et Hugo et Fabienne travaillent très dur pour que cette expérience magique soit possible. Être à Trift est une déconnexion totale par rapport à notre vie quotidienne citadine. Puisqu’il n’y a pas d’électricité (à part pour recharger les téléphones mobiles), les clients rencontrent ce qui était la simplicité d’une cabane d’alors. Et il se sentent très bien, parce que les gens sont déconnectés d’Internet ou de la télévision ou de leur vie de plus en plus solitaire, car ils  se connectent vraiment les uns aux autres…

A Trift, la nourriture est bonne, leur tarte aux pommes est très bonne et les ingrédients de leur propre thé glacé sont aussi bien conservés secrets que la recette du Coca Cola® ©™.

Et, derrière l’apparence de dureté de ces hôtes de montagne, il y a en fait beaucoup d’amour donné par ce couple, auquel vous devenez attaché !

Si vous êtes à Zermatt en été, essayez de rester une nuit ou deux à Trift, vous serez surpris de la vraie détente et de l’harmonie que cette maison vous apporte.

DSCN6757
« 2 de 39 »

 

Le rapport complet de cette course commando jeudi :

http://www.Movescount.com/fr/Moves/move113052239

Rendez-vous demain, pour le dernier Jour 10 !

Votre dévoué serviteur.

P.S. permanent :

1) pour ceux qui ne l’ont pas fait, faites un petit don, ce sera un grand pas pour…

2) vous pouvez soutenir votre serviteur en envoyant un SMS d’apaisement ! (au +33 6 3556 4412)

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.