De Pau à Lourdes…

 

05:45 je me réveille, j’avais souhaité laisser mon corps décider du réveil. Visiblement, je suis plein d’énergie pour compléter cette étape. Je croise au petit déjeuner les cyclistes qui partent faire le tour de Lourdes à Laruns. J’avale un peu de jambon et de fromage, je bois un peu d’eau et c’est parti.

Je cours vers le départ du chemin Henri IV, il fait encore relativement nuit mais le jour se lève.

 

Aujourd’hui, j’inaugure un nouveau style. Je fais des LivesFacebook pour la première fois. Cela me permet de faire vivre cet étape à tous ceux qui souhaiteront se joindre à moi pour Vincent. Je parcours des paysages magnifiques en passant par des routes sinueuses, parfois boueuses… mais quels beaux paysages.

Je fais plusieurs live Facebook à l’attention de Vincent. Le but est lui montrer que les gens l’aiment et se battent à ses côtés.

Je parle de « Lâcher prise »,

j’explique mon concept de compassion,

puis la gratitude… Très bonnement, la chaîne s’organise, on reçoit un tas de message de soutien pour Vincent.

Un de mes Lives en français est gentiment traduit par Marie-Antoinette, merci à elle… Beaucoup d’amis envoient des messages et disent se joindre à nous dans la prière!

A 09:00, j’ai malheureusement un impératif professionnel mais tant pis, il me faut avancer. Je fais l’appel en courant tout en m’excusant d’être en vacances.

C’est la première fois que je dépasse les 30km, j’ai toujours entendu qu’il y avait un mur mais pas pour moi aujourd’hui.

Ou plutôt, il y avait cet haie de rhododendrons avec écrit au sol « champions du monde ». C’est un signe pour moi qu’aujourd’hui, on est tous des champions du monde pour aider Vincent à s’en sortir.

Puis je parle un peu de synchronicité et de miracles. C’est étrange de croire aux miracles surtout lorsqu’on n’est pas religieux ou pratiquant. Mais il y a parfois trop de signes qui convergent pour que ce ne soit le fruit du hasard.

Ma course d’aujourd’hui est d’exactement la distance d’un marathon. Comme un marathon, il faut se battre pour réussir à terminer et il faut crocher dans les moments les plus difficiles.

La lumière finit toujours par revenir. Une lumière pour moi a été ce coureur (qui s’appelle aussi Vincent et qui a aussi deux garçons !!) qui surgit de nulle part et m’aide à couvrir les derniers kilomètres difficiles, merci à lui !

Et me voilà finalement arrivé à Lourdes.

La musique que j’écoute est toute indiquée, elle parle d’amour. Je dédie cette chanson à Vincent: « I’m gonna love you as if I gonna lose you». Je ne dis pas cela car je pense que je vais le perdre mais plutôt parce qu’il faut qu’on s’aime comme si chaque jour était le dernier jour.

Je ressens énormément d’amour pour mon frère même si cela reste discret entre nous. Il faut toujours prendre l’occasion de rattraper le temps perdu, je le dis et le redis : Vincent, je t’aime. J’ai tellement de choses à faire encore avec toi. Tu es une source d’inspiration. Ensemble on va y arriver !

Au kilomètres 42.2, la grotte de Lourdes apparait en toute synchronicité…

L’église resplendit de lumière dans cette brume matinale.

Je vais droit à la source et je prie pour Vincent et tous ceux qui se sont joins à nous aujourd’hui. Je suis très reconnaissant pour ce beau partage.
 Merci

PS: Nous sommes arrivés à organiser cette semaine des simples click boutons dons caritatifs en un temps record via Paypal !
Nous rappelons que chaque donateur retrouvera par la suite un justificatif de son don, à remettre à son administration fiscale (pour voir ce don intégralement traité fiscalement).

Ceux qui souhaitent donner pour l’association Cerebrum (Suisse),

https://www.paypal.com/CerebrumSuisse

Ceux qui souhaitent donner pour l’association Cerebrum (France),

https://www.paypal.com/CerebrumFrance

MERCI !

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.