Jour 1/3 TdF 2018

Réveil à 07:00, Bob est déjà au petit-déjeuner.  Voilà le programme de la journée.

Il faut attaquer rapidement à 08:00, tout le monde est parti. Je retrouve mon velo et pars dernier.

Heureusement, j’arrive à rattraper le premier groupe, le deuxième,… , finalement je me retrouve avec une équipe de Néerlandais.

On arrive au premier Food stop en premier, ce sera la seule fois de la journée. Les autres nous rejoignent petit à petit.

Le premier stop, on doit attendre tout le monde, du coup on s’installe au café.

Mous repartons et je me mets dans le groupe de tête. Le rythme est diabolique. La route se prépare pour le tour de France.

Nous passons par les petits villages.

Le clou est au Mas d’Azil ou la route passe literalement dans une caverne creusée par la rivière.

Nous voilà enfin dans les Pyrénées après 110km. On commence à monter. Les quatre premières heures n’étaient que du plat.

Foodstop 3, il est 15:15, c’est l’heure du déjeuner…

Chacun amène ses produits en plus, sardines, noix, chocolats,…

Il y a aussi un petit café qui permet d’aller au Loo.

Puis nous attaquons le premier col.

Puis le deuxième avec un foodstop.

Puis on redescend pour pouvoir mieux remonter.

Montée du Porthilon, un classique du tour de France,

avec une vue imprenable sur les montagnes.

Le toblerone laissé par un cycliste est plus que bienvenu.

Voilà, le pire est fait, il 19:20. Il be reste plus qu’a descendre 10km vers l’hôtel.

Le repas est à 20:00 au golf. On a le droit au briefing et aux prix de la journée. J’ai le droit au prix de l’idiot car j’ai passé un appel téléphonique pendant la course.

Une grande ratatouille avec du poulet nous attend.

Pour résumer la journée: 09h39 (sans les pauses), 222.2 km, +4167 m de montée, plus de 5000 Cal.

Après le repas, on va faire un petit tour digestif. Le village se prépare au tour.

Finalement à 23:30, j’ai le droit à mon massage de guerrier !
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.