Jour 55

Salut !

De Aviles à Tapia en passant par Luarca

Au revoir à cette auberge publique assez fantastique

Albergue de peregrinos Pedro Solís

Très bon petit déjeuner dans cette boulangerie, avec en cadeau un « Mantecado ». Alors, un mode d’emploi pour encourager cette boulangère, dont le sourire remplit les gens, à se mettre à son compte via du crowdfunding. Merci!

Et quelques photos du jour

La maison du païen sur le chemin de Santiago…

Et j’ai finalement compris que la bâtisse s’appelle Horreo, avec au dessus le CAMARRANCHON, qui permet de stocker les vivres, à l’abri des animaux et de ..l’humidité! Comme à Zermatt. Ce sont depuis des constructions protégées par la loi!

Village le plus joli… en 1992.

J’achète ! Pas pour les murs.

Et cette fameuse Plage du Silence.

Un minuscule poulain…

et son frère, adolescent, écoutant du heavy metal.

Merci Google maps. Là ca va encore. Mais plus loin, horrible chemin rocailleux avec 18% de pente.

Luarca, où une journaliste à l’improviste m’attend!

Puis je dois refaire encore 50 kilometres et une bruine froide me couvre pendant tout le trajet. Je suis congelé.

J’arrive, complètement trempé, à l’auberge de Tapia car celle plus loin de Ribadeo est en ce moment fumiguée… et il ne reste qu’un seul lit !

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.