Jour 54

Salut !

De Ribadesella à Aviles, en passant par Nava

Vue de jour de mon dortoir. Pas mal.

Vue côté jardin, avec un vieux couple qui s’occupe de jardinage, ensemble.

Puis j’ai expliqué aux réceptionnistes (enfin arrivés), mais ces personnes se sont mis à paniquer, ne croyant pas ce qui était arrivé. Quand je leur ai expliqué (très posément) toute l’histoire et ce défi, ils se sont enfin calmés. Mais tout cela est assez incroyable. Et quand bien même, ils m’ont facturé ce dortoir et un petit déjeuner que je n’ai pas eu.

Pris un petit déjeuner ici, très bonnes choses.

Temps mitigé.

Et de nouveau des montagnes…

Avec leur autorisation!

Presque un « Bleu Majorelle »

Et une étrange bâtisse, qui me rappelait les mazots de Zermatt.

Et de nouveau perdu par Google maps, qui m’avait envoyé sur l’autoroute! Le voyage à cette auberge ne devait prendre que 30 minutes, cela s’est terminé par un chemin avec 15% de pente, qui a duré deux heures.

Heureusement qu’au sommet, ce Monsieur était là pour me guider.

Il m’a dit qu’avec ces gps,il voit souvent des familles de prisonniers passer par là, alors que la prison est en face !

J’ai vu plusieurs personnes à pied faisant le Camino,qui en avaient encore pour une heure à pied (alors qu’il y avait 45 minutes pour que la porte ne l’auberge ne ferme).

 

Enfin arrivé à l’auberge à trente minutes de sa fermeture…

, je suis invité par ce très gentil Hospitalero et que je vais pouvoir travailler, jusqu’à minuit sur son bureau. Merci beaucoup!

Racontant qu’il y avait quatre personnes quit se dépêchaient pour arriver, il m’a dit que je pourrai leur ouvrir, une fois 22 heures passées. Et ce fut une joie de les revoir après !

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.