Jour 7

De Ringsaker à Dal (mais revenu par miracle à Gjøvik…)

Bien que couché à une heure pour répondre à tous les emails en retard, je me lève tôt. Et ça c’est une vue qui donne de l’entrain.

Je dis adieu à mes voisins et je pars sur mon itinéraire de 90 kilomètres, passant par une montagne (930 mètres d’élévation sur l’ensemble du parcours).

Ceci est la seule photo que j’ai pu prendre… avant que…

Je vous passe les détails, mon vélo, dans une montée assez dure, s’est complètement immobilisé: la chaîne était sortie des dents, et le dérailleur arrière était à terre!!! Pire, je me trouvais dans une montée sans personne, sans aide, loin de tout…

Après un certain temps à sécuriser mes affaires et me demander comment je pourrai faire face à cette énorme déconvenue, que j’allais dénommer le plan « E ».

Il me fallait trouver un autre magasin MX Sport pour rendre ce vélo, malheureusement défectueux. Heureusement, il y en avait un à Gjovik, à une trentaine de minutes en voiture de là.

Par une chance extraordinaire, je suis allé voir une dame (qui entretient ce si beau jardin!) et elle m’a dit que son fils revenait du travail dans 30 minutes. On a parlé, et j’ai eu ce moment de joie de voir que les Norvégiens, quand ils sont devant quelqu’un que l’on doit aider, font tout ce qu’ils peuvent.

Son nom est Mads, et je lui dois une fière chandelle. Il nous a amenés avec sa fiancée au magasin de sport, et une remorque pour le vélo et les affaires. Merci !

une fois arrivé, MX sport ne pouvait pas me dire combien de jours allait prendre la réparation du vélo… Ni combien de temps j’allais être immobilisé.

On devait se donner rendez-vous le lendemain matin, quand le réparateur viendrait.

Alors que j’étais invité à un hôtel à Dal, j’ai du me trouver en toute urgence une chambre, car on était dans une ville et que je n’avais plus de vélo.

Cela m’a permis de faire la connaissance de Mossi Antonio, un Italo-Iranien, qui a le coeur ouvert. Sans même me demander qui j’étais, ou de me voir une première fois, il m’a dit au téléphone qu’il était prêt à me loger dans l’un de ses appart’hotel! On reconnaît là quelqu’un d’une grande valeur humaine.

Et ensuite cela a été une chasse au trésor, car au téléphone il m’a guidé jusqu’à l’appartement, fait prendre une carte magnétique cachée et m’a configuré à distance l’ouverture de la porte d’entrée!

www.svaneapartments.no

J’ai pu m’y reposer, même y prendre un jacuzzi, et je ne l’ai vu que vers onze heures du soir. Merci beaucoup !

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.